Ce n’est pas parce qu’on joue dans la terre qu’on n’est pas connecté!

Les nouvelles générations d’agriculteurs urbains (jardiniers chez les babyboumeurs) sont connectées et synchronisées. Elles veulent des résultats sans ressentir le besoin d’en connaître beaucoup et sans avoir à y consentir de nombreuses heures de « travail ». Elles font donc très souvent appellent à l’immense encyclopédie que présente Internet. Elles y cherchent des conseils, des références, du contenu.

Du côté des commerces au détail, les entreprises qui tireront profit du marché des jeunes générations seront celles qui offriront en premier lieu, du contenu plutôt que des prix et des aubaines. Les agriculteurs urbains sont à la recherche d’informations. Ils n’ont que très peu de connaissances « horticoles » et ne souhaitent pas en obtenir beaucoup. Juste assez pour réaliser les projets qu’ils ont en tête. En proposant un contenu simple, facilement accessible et utilisable sans effort l’entreprise devient alors une référence, une entreprise à l’écoute des besoins de ses clients. Une fois qu’un client de la nouvelle génération a fait affaire avec une entreprise et qu’il en est satisfait, il en fait une référence positive et peut devenir le meilleur ambassadeur de l’entreprise.

 

La stratégie numérique d’une entreprise doit en premier lieu reposer sur le partage d’information. Un atout de taille pour les produits horticoles qui peuvent être à la fois utiles ou beaux.
La stratégie numérique d’une entreprise doit en premier lieu reposer sur le partage d’information. Un atout de taille pour les produits horticoles qui peuvent être à la fois utiles ou beaux.

 

En ce qui concerne les entreprises de services créatifs comme les entrepreneurs paysagistes et les architectes paysagistes, elles doivent proposer une ambiance, une approche particulière, ou encore de démonter le fait que l’on mise sur les besoins particuliers de celui qui est devant l’écran. Des études de cas (attentes et besoins du client, budget [fourchette], échéancier de réalisation, etc.), plutôt que quelques photos de projets réalisés, seront plus efficaces. Présenter la simplicité du processus est aussi une bonne manière d’attirer les nouvelles clientèles.

Pour les entreprises offrant des services d’entretien paysager, le potentiel est énorme. En effet, les nouvelles générations de « jardiniers » n’aiment pas les tâches répétitives et de peu de valeur « expérientielle ». Par contre il faut leur démontrer que le service est écologique et que sa « gestion » est simple. Par exemple, commander en ligne un service de tonte de gazon ou encore des traitements écologiques pour la pelouse.

On sait que plus d’un client sur deux (environ 60 %) consulte Internet avant de prendre contact avec une entreprise. Ce pourcentage est d’ailleurs en continuelle augmentation. Ne pas être présent sur le Web, c’est donc passé à côté au minimum d’un client sur deux. Il faut aussi savoir que les baby-boomers sont branchés.

 

Avoir une présence efficace sur le Web permet de se faire connaître des clients bien avant qu’ils ne pénètrent dans votre entreprise. Si le travail est bien fait, ils sont déjà convaincus (puisqu’ils ont pris la peine de se rendre jusque chez vous) que votre entreprise est intéressante. À vous de ne pas les décevoir.
Avoir une présence efficace sur le Web permet de se faire connaître des clients bien avant qu’ils ne pénètrent dans votre entreprise. Si le travail est bien fait, ils sont déjà convaincus (puisqu’ils ont pris la peine de se rendre jusque chez vous) que votre entreprise est intéressante. À vous de ne pas les décevoir.

 

Utiliser les médias sociaux (Web, Facebook, Pinterest, Linkdend, etc.) comme vitrine est donc devenu incontournable. La connexion verte est de plus en plus présente et là pour rester. Seules les entreprises horticoles qui sauront en tirer parti seront compétitives dans le marché.

Articles reliés

L’agriculture urbaine : avant tout une évolution sociétale

Avertissement : cet article est plus long que ceux habituellement publiés sur ce blogue. Le sujet présenté ici nécessitait un texte plus fouillé. Bonne lecture En horticulture, nous vivons actuellement...

Lire la suite

Éloge de l’écojardinage

On connaît de mieux en mieux le Slow Food, ce mouvement qui a pour principal objectif de sensibiliser les citoyens à la gastronomie écologique, ainsi qu’à une façon plus...

Lire la suite

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *