Réussir la mise en orbite de Planète Jardin… grâce à vous

Il y a quelques jours Julie Boudreau (voir texte plus bas) annonçait qu’elle lançait le magazine papier, le webzine et le site Internet Planète Jardin. Selon Julie, il s’agit « d’un nouveau magazine papier – webzine – site Internet consacré à 100 % à tout ce qui gravite autour des plantes comestibles, des jardins et de l’agriculture urbaine ». Il sera publié plusieurs fois l’an, et vendu localement et en ligne. Le lancement du premier numéro se fera au printemps 2017. Bien entendu, au cours des prochains mois, cette offre pourrait être appelée à se bonifier.

À ce lancement je crie : « Bravo! » Alors que les grands groupes de presse se plaignent de la difficulté de faire vivre les magazines, une jeune entrepreneur de notre industrie se lance dans l’aventure. Quelle bonne nouvelle quand on sait qu’au printemps 2017 l’horticulture sera « reléguée » dans le contenu des autres magazines!

Avec la disparition de Fleurs, Plantes et Jardins, l’industrie vient de perdre un canal de diffusion. Planète Jardin vient combler, et je suis certain avec un contenu de qualité, ce vide.

L’excellent accueil qu’elle a reçu depuis son annonce est fort encourageant. Il faut maintenant que cela se transforme en contrat.

Un succès… grâce à vous

Pour que ce lancement et surtout la survie à long terme du magazine papier – webzine – site Internet soit un succès il faut que vous le supportiez. Il faut à la fois que vous achetiez de la publicité (papier et Internet), mais aussi qu’à travers vos réseaux sociaux, vos sites Internet et toutes vos communications (et pourquoi pas vos circulaires!) vous fassiez connaître à vos clients ce nouveau média (le moment venu). Seule, sans support de votre part, Julie ne pourra y arriver et notre industrie perdra une belle occasion de communication. J’en appelle particulièrement (sans exclure bien entendu tous les autres) aux membres de la nouvelle génération d’horticulteurs et d’entrepreneurs horticoles. Supporter un membre de votre communauté c’est, à coup sûr, vous aider à développer votre marché et à faire croître vos entreprises.

En contactant dès aujourd’hui Julie (redaction@planetejardin.ca ou 438 827 5909), vous participez à cette formidable aventure.

Un grand PLUS

Plus j’avance dans mes recherches sur les nouvelles générations, plus je me rends compte du fossé (et dans certains cas de l’abîme) qui sépare les baby-boomers des nouvelles générations. Les intérêts sont différents, les langages et les modes de communications aussi. D’avoir maintenant une représentante de la génération montante qui connaît bien les nouvelles manières de communiquer et les sujets de l’heure est donc, selon moi, une formidable opportunité.

Qui est Julie Boudreau?

C’est avant tout, à l’heure actuelle, la personne la mieux placée de l’industrie pour démarrer ce projet. Je connais Julie depuis plus de 20 ans, depuis le moment où elle m’a envoyé un premier texte et que quelques semaines plus tard je lui en commandais un autre. Depuis, avec plus ou moins d’intensité, nous n’avons jamais cessé de collaborer. Elle fut mon bras droit durant les dernières (grandes) années de Fleurs, Plantes et Jardins. Elle a ensuite été rédactrice en chef Web et magazine chez Pratico-Pratiques, auteur chez Bertrand Dumont éditeur, rédactrice chez Bell média, architecte de la communication… Julie a une très belle expérience dans les médias et je lui fais entièrement confiance pour mener à bien son projet. J’espère que vous aussi. Longue vie à Planète Jardin!

Articles reliés

Renaissance de l’édition horticole au Québec

Au milieu des années 1990, l’horticulteur Benoit Prieur a connu un vif succès avec ces livres. À l’époque les tirages étaient de plus de 100 000 exemplaires. Au cours...

Lire la suite

L’agriculture urbaine n’est pas un loisir!

Traditionnellement, et surtout depuis les 50 dernières années, le jardinage pratiqué par des amateurs était considéré comme un loisir. Sa finalité étant décorative, la culture des plantes ornementales arrivait...

Lire la suite

3 Commentaires

  • Marc Meloche

    En abordant l’horticulture sous un angle différent, ce magazine de nouvelle génération éveillera l’intérêt du public, en particulier celui qui avait déserté les revues conventionnelles ou était resté sur sa faim depuis leur disparition. L’industrie horticole aura tout à gagner en s’y faisant voir et ce, le plus tôt possible. C’est le principe de la saucisse finalement : plus il y aura d’annonceurs, plus le contenu pourra être augmenté et étoffé. Plus de contenu = plus de lecteurs et plus de visibilité pour les annonceurs. ;)

    Répondre
  • paul gombert

    Pour une fois on est content de voir du monde dans les patates! Longue vie!

    Répondre
  • Sonia Houle

    Magnifique nouvelle!
    La Fédération des sociétés d’horticulture et d’écologie du Québec est heureuse d’appuyer cette ititiative et souhaite longue vie au nouveau magazine (et plus…)

    Répondre

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *