À la recherche de nourriture saine

Plusieurs spécialistes considèrent que l’arrivée sur le marché des organismes génétiquement modifiés (OGM) a été le point tournant de la prise de conscience des générations X et Y en ce qui a trait à leur nourriture. Au cours des années qui ont précédé l’arrivée de cette nouvelle « technologie » sur le marché, la remise en cause du caractère non nocif des pesticides par les groupes environnementaux avait préparé le terrain. Les rapports alarmants et de plus en plus fréquents de l’influence des pesticides sur le système immunitaire en particulier et la santé en général avaient permis d’initier ce changement dans les mentalités.

À la recherche de produits sans pesticides, sans OGM, etc., tout en étant de plus en plus méfiantes, les nouvelles générations souhaitent mettre dans leur assiette des produits sains, cultivés dans un environnement sain. C’est pourquoi les jeunes s’intéressent de plus en plus aux produits cultivés de manière écologique. Soupçonneux vis-à-vis des propositions de produits biologiques de la grande distribution, ils favorisent les paniers bios produits par de petites unités dont ils connaissent les acteurs. Ils veulent une relation directe avec celui qui produit les aliments qu’ils mangent. Ils affectionnent le concept de l’agriculture soutenue par la communauté (ASC).

De là à produire soi-même ses aliments biologiques, il n’y a qu’un pas. C’est pourquoi le potager urbain et tout ce qui entoure l’agriculture urbaine deviennent si importants à leurs yeux. En cultivant eux-mêmes, ils s’assurent que les fruits et légumes qu’ils consomment sont sans pesticides.

Leur proposer des plantes et des produits naturels, écologiques, biologiques est donc un atout pour les entreprises puisqu’ils sont avides de tels produits.

De plus, tout en privilégiant les solutions de cultures biologiques, il faut diffuser de l’information sur les solutions biologiques, les nouveaux consommateurs étant particulièrement friands de ce type de conseils.

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *