Les tomates ont-elles besoin de lumière pour grossir et mûrir?

« Les tomates n’ont pas besoin de lumière pour mûrir ». Voilà une affirmation que l’on peut lire encore et encore sur Internet. En premier lieu, je n’ai jamais vu une seule étude sérieuse faire cette affirmation. J’aimerais bien que les partisans de cette théorie nous présentent des données!

Alors, les tomates ont-elles besoin de lumière pour mûrir? Oui et non! En fait la question est mal posée. Il faut se demander si les tomates ont besoin de lumière pour grossir et pour mûrir. Plus précisément, est-ce que physiologiquement les tomates ont besoin de lumière pour atteindre leur maturité complète ? La réponse est définitivement oui. Précision importante! Toutes les parties vertes d’une plante y compris les tiges et les fruits contiennent de la chlorophylle et donc des chloroplastes qui permettent la photosynthèse. Bien sûr, étant donné la surface des fruits la photosynthèse y est minime, la majorité de ce processus se faisant par les feuilles. Cependant, dans les fruits verts, sous l’effet de la photosynthèse, la chlorophylle va être transformée pour être remplacée par le lycopène et le carotène. Les composés organiques produits par les feuilles vont aussi être utilisés dans ce processus. Quand celui-ci est complété, on dit alors que la tomate a atteint son stade adulte. C’est à ce moment qu’elle se met à produire de l’éthylène, le gaz qui favorisera le mûrissement et le changement de couleur. Tranquillement, la chlorophylle disparaît du fruit. Quand l’éthylène apparaît, physiologiquement les fruits ont moins besoin de lumière et comme l’éthylène est photosensible, une certaine protection du feuillage peut être intéressante. Malgré ce processus naturel, une recherche menée en conditions réelles en 2010 par l’Institut national de recherche agronomique français, l’INRA, a démontré que les tomates exposées à la lumière lors de leur croissance étaient plus riches en nutriments et en antioxydants… et que la productivité était moins grande. Dans cette expérimentation, les tomates avaient subi la très ancienne technique de l’effeuillage. Celle-ci est pratiquée depuis plusieurs siècles et ses résultats ont toujours satisfait les horticulteurs et les arboriculteurs, notamment en ce qui a trait au goût. Donc, physiologiquement, les tomates ont besoin de lumière pour compléter leur grossissement et selon cette étude lors du mûrissement pour atteindre un meilleur goût.

On sait toutefois que des tomates peu exposées à la lumière peuvent grossir et mûrir. Les modifications des composés organiques sont alors principalement apportées par la photosynthèse des feuilles. Toutefois, et personnellement cela me semble important, cela se fera au détriment du goût.

On peut donc dire que les tomates PEUVENT grossir et mûrir avec peu de lumière, mais que pour donner tout leur goût, elles DEVRAIENT être exposées à la lumière, au moins dans leur tendre jeunesse.

Alors, lumière ou pas lumière? En fait, il faut trouver un équilibre entre l’apport de lumière et d’ombrage. Il faut aussi définir si l’on souhaite plus de tomates ou des tomates plus goûteuses. À chacun de se faire une idée.

 

En complément sur Radio légumes et Cie :

Articles reliés

Vers blancs, scarabées et hannetons : un seul et même problème

Ce sont aussi bien sous leurs formes adultes que larvaires que ces insectes horripilent les jardiniers. Que ce soit les scarabées japonais, les hannetons communs, les hannetons européens ou...

Lire la suite

Limaces et vers gris : deux dévoreurs invétérés

Les unes s’attaquent aux feuilles et les autres aux tiges, mais ils font tous les deux bien des dégâts. Il est toutefois possible de les contrôler écologiquement.

Lire la suite

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.